Nos éditions et +

Tous les artistes

Suite ...

TOBIASSE Théo : FEMME 9 lithographie de TOBIASSE

FEMME 9 lithographie de TOBIASSE

Ce produit n'est plus disponible à la vente

Demandez nos conditions spéciales
Artiste
TOBIASSE Théo
Technique
Lithographie originale signée
Support / Matériau
Rives
Format (cm)
35x51 cm

INDISPONIBLE POUR LE MOMENT

Biographie de TOBIASSE Théo

Théo TOBIASSE

1927-2012

Tobiasse est un artiste dans l’errance de notre époque. Venu de Lithuanie mais né en Israël en 1927, il a vécu à Paris et survécu par miracle à l’occupation nazie entre les années 1940 et 1944.

Très longtemps, les horreurs de la déportation l’ont obsédé et les trains, les roues, les gares, les bagages entassés et les clameurs hantent souvent son œuvre, dont le thème récurrent est l’exil.

La Bible le fascinait, entre histoire et légende, avec ses femmes, mères, amantes, reines et prostituées, tentatrices merveilleuses. Tobiasse raconte la mémoire de la vie, avec des fragments d’images, des bribes de mots gravés dans ses tableaux.

 

Tobiasse obtient le « prix de la jeune peinture » en 1961. En 1962 au Rijksmuseum d’Amsterdam, il comprend le mystère de la matière et de la couleur.

Depuis 1966, Venise, New York, Paris et Jérusalem sont ses villes inspiratrices.

 

En permanence à l’Estampe, depuis 1980.

 

1975 Tobiasse s’installe à Saint-Paul de Vence et dès 1977, il commence sa série de carnets-journal avec dessins et écrits.

1980 l’amène au Mexique où les pierres aztèques lui inspirent de grandes estampes au carborundum ainsi que les grandes sculpture-totems en strates de bois peint.

1982 voit naître ses vitraux pour Strasbourg et Nice.

1984 Tobiasse vit et travaille à New York. Ses toiles acquièrent de plus grandes dimensions.

1987 Le Palais des Congrès Acropolis de Nice lui commande deux grandes fresques qu’il réalise en strates de bois coloré sur le thème de la Liberté.

1989 Il décore la Chapelle St-Sauveur au Cannet (devenue Musée).

1990-1994 Tobiasse installe une fontaine monumentale « L’enfant fou » dans le Centre d’Affaires de l’Arénas à l’aéroport de Nice.

Les monographies se succèdent, aux éditions Rizzoli à New York, aux Editions de la Différence à Paris, ainsi que de nombreux ouvrages de bibliophilie.

Tobiasse crée des décors et costumes pour « Pygmalion » de Bernard Shaw pour un théâtre de marionnettes.

1994-1996 Tobiasse réalise de nombreuses sculptures en bronze et crée une importante série de poterie à Vallauris.

Le cantique des Cantiques lui inspire un important ouvrage comportant 36 gouaches.

Les expositions se poursuivent dans de nombreux pays et ses œuvres figurent dans les principaux musées.

 

Depuis 1975, Tobiasse tient un Journal sous forme de carnets de dessins et écrits, dont deux ont été publiés.