Nos éditions et +

Tous les artistes

Suite ...

CAÏRO Christophe : N° 008 - PEINTURE de CAIRO

N° 008 - PEINTURE de CAIRO
Prix
530.00 € 
(Foreign countries : without V.A.T – Without frame)
Artiste
CAÏRO Christophe
Technique
Technique mixte originale signée
Peinture ou dessin
Peinture
Support / Matériau
Toile
Format (cm)
24x30 cm

Biographie de CAÏRO Christophe

Plasticien, né à Toulouse en 1964

Autodidacte en arts. Vit et travaille entre Paris, Strasbourg et Toulouse

Les œuvres de Cairo  s’inscrivent dans un univers esthétique personnel où les métaphores et les renvois sont permanents.

Cet imaginaire se nourrit d’une culture extrêmement plurielle : monde de l’entreprise, psychologie, religion, spiritualité, ésotérisme, BD, rock, religion, famille, publicité, …

Le récit de Cairo n’est pas linéaire. Il se retrouve dans l’ensemble de ses travaux. Son langage visuel est protéiforme : peinture (essentiellement acrylique et collage sur toile), performance grand public, photo, gravure et installation.

Les objets et les images représentés fonctionnent à plusieurs niveaux de sens. Il n’y a pas de véritable message. Le travail est suggestif ; une place importante étant laissée aux symboles et à leur universalité.

 

Concernant la forme de sa création, Cairo s’attache à la maintenir le plus longtemps possible dans sa phase de « transition ». C’est à dire dans un état situé à mi-chemin entre l’instinct pur (la force créative désordonnée, née de l’instant et de la situation) et la réalisation d’un « produit fini » (étape ultime de la maîtrise créative). Dans cette phase de transition, où tout est possible et en « cours de construction », Cairo pousse davantage son imaginaire en se donnant davantage de liberté et en prenant aussi plus de risques.

Série de gravures « HIRAM » éditées par l'Estampe

 Les 5 gravures portent sur le thème du non-dit et du danger de l’ignorance.

La série s’intitule HIRAM, du nom du roi de Tyr et architecte du temple de Salomon (Xe siècle avant JC).

Chaque gravure porte le nom d’une des lettres du mot : H, I, R, A et M.

Si l’on positionne les 5 gravures selon cet ordre, la continuité de la série se voit notamment dans la continuité des « sols » (référence à l’architecture et à la construction) qui jouxtent les uns avec les autres pour ne former en fait qu’une seule et même scène.

 

HIRAM est un personnage de légende dont j’ai utilisé en partie la symbolique. 3 des compagnons travaillant pour lui à l’édification du temps désiraient s’attribuer les privilèges et les connaissances de leur maître. Le premier demanda le mot de passe au maître qui lui répondit qu'il n'était pas possible de l'obtenir ainsi et qu'il fallait avoir la patience d'attendre le moment opportun. Le compagnon frappa alors l'architecte au cou à l'aide d'une règle - cette blessure symbolise la mort physique d'Hiram. Le deuxième compagnon ayant obtenu la même réponse porta sur le sein gauche du maître un puissant coup d'équerre - c'est la mort sentimentale. Chancelant, Hiram se dirigea vers la troisième porte et se trouva confronté au dernier compagnon qui lui posa la même question. Le coup de maillet, porté par ce dernier, acheva son agonie - cette troisième mort correspond à la mort mentale de l'architecte. Alors les meurtriers se demandèrent réciproquement la parole du maître : aucun d'eux n'avait pu l'obtenir. Comprenant l'inutilité de leur crime, ils plantèrent à l'endroit où ils avaient enseveli Hiram un rameau d'acacia, arbre de vie, grâce auquel les envoyés de Salomon purent le retrouver.

La fragilité de l’existence est rappelée par les éléments anatomiques (dent, crâne, …).

Les liens du sang, matérialisés par les « conduits » noirs et rouges expriment la complexité fusionnelle entre les individus d’un même groupe.

Les mots écrits et les « graffitis » sont tous en rapport avec la scène de la gravure. Je vous laisse les interpréter …

Expositions  

2007          Courant d’Art– Mulhouse France

            Contemporary art center – Brno Czech Republic

 

2006     Cheloudiakoff– Belfort France

            Crid’art– Amnéville France

 

2005     Strasbourg art fair START – Cheloudiakoff

Art Paris Fair – l’Estampe

Letzebuerger Artisten Center – Luxembourg

Galerie Suty – Coye-la Forêt - France  – exposition collective

Les Quatre Saisons de l’Art - Aubais – exposition collective

Livre d’Art  “unicité vs. uniformité”

 

2004          Château Haut-Gléon – Durban France

(Création d’une cuvee “érotique”)

Galerie Daragnès – Paris France

Galerie Intercession– Kerkdam Holland

Atelier Rémy Bucciali : realization de 5 gravures originales

Art Paris Fair– L’Estampe– Strasbourg France

2003          Cheloudiakoff – Belfort France

Courant d’Art – Mulhouse France

Collections publiques & prix :

MAM (Musée d’Art Moderne) de Strasbourg

Le Musée de Belfort

Lauréat de l’Académie des Marches de l’Est 2005

1er prix du concours d’art Haut-Gléon 2004

1er prix de peinture de la ville de Foix 1994